Madonna chantera-t-elle à Tel Aviv lors de l’Eurovision 2019 ? C’est bien parti pour ! L’artiste, qui doit signer son contrat dans les prochains jours, demanderait d’ailleurs un cachet particulièrement élevé. Si les organisateurs ne peuvent pas le prendre en charge, un millionnaire a accepté de leur venir en aide.

Le 18 mai prochain, les yeux du monde entier seront rivés sur Tel Aviv, en Israël, où se déroulera le 64ème Concours Eurovision de la Chanson. Un an après la victoire de Netta avec « Toy », 26 pays vont donc s’affronter en direct de l’Expo Tel Aviv pour espérer remporter le trophée. Parmi eux, la France bien évidemment qui fait partie du Big Five, soit les plus gros contributeurs de l’Union européenne de radio-télévision, et qui est donc directement qualifiée pour la grande finale de l’Eurovision. S’il suscite de nombreuses critiques et se retrouve au coeur de polémiques, c’est bien Bilal Hassani avec « Roi » qui représentera la France ce soir-là. « Ça a toujours été un rêve. Mais c’est quelque chose que je voyais dans très longtemps. L’Eurovision, c’est un show que je regarde tous les ans, je suis même les sélections nationales des autres pays depuis deux ans, je suis vraiment fan. Ça a toujours été dans un coin de ma tête, je savais que si j’avais la chance de représenter la France à l’Eurovision, je sauterais dessus direct » a confié Bilal dans une interview sur Pure Charts.

« Elle doit signer le contrat dans les prochains jours »

Qui dit Eurovision, dit événement regardé par plus de 200 millions de téléspectateurs. Et Madonna l’a bien compris. Alors qu’elle s’apprête à publier son nouvel album dans les prochains mois, la star américain serait en négociations pour venir chanter à l’Eurovision, comme Justin Timberlake en 2016 ! Et visiblement, ça se concrétise comme le rapporte i24news. Sauf que le cachet demandé par Madonna serait exorbitant : 1,5 million de dollars (soit 1,3 million d’euros) pour deux chansons, selon le site israélien Mako. Si les organisateurs de l’Eurovision ne peuvent se permettre une telle somme, un millionnaire nommé Sylvan Adams, qui a fait fortune dans l’immobilier, aurait accepté de financer la venue de la chanteuse à Tel Aviv, comme le révèle YnetNews. « Elle doit signer le contrat dans les prochains jours » expliquent des sources proches du dossier. « Sylvan Adams s’est installé en Israël et dédie sa vie à améliorer et renforcer l’image du pays en y développant la culture, le sport et l’innovation » déclare au passage Danny Ben Naim, un associé du milliardaire.